Du 21 septembre au 16 novembre 2013

Exposition - "Imaginer Nègrepelisse !" jardiner ensemble l’écrit de la ville - Civic City avec Ruedi Baur

Exposition - "Imaginer Nègrepelisse !" jardiner ensemble l'écrit de la ville - Civic City avec Ruedi Baur

à la médiathèque de Nègrepelisse

Vernissage le samedi 21 septembre
14h30 : Présentation du projet "Imaginer Nègrepelisse !" par Civic City
16h : Vernissage avec un buffet du terroir et des vins de pays.

Peut-on s’imaginer une ville sans affiches,
sans enseignes préfabriquées,
sans panneaux indicateurs,
sans messages sauvages ?


Le projet de Civic City est de repenser l’écrit dans l’enceinte de l’espace public afin qu’il puisse provoquer des modes relationnels fondés sur le civisme, la responsabilité, la conscience et l’altérité. Les messages des citoyens se voient cultivés comme des communications visuelles et verbales méritant le même soin que l’entretien des espaces verts.

Dans l’intention de mieux jardiner l’écrit de la ville – ensemble - le projet essaye de démontrer la justesse d’une utopie de proximité réalisable. Celle d’un espace urbain dans lequel l’écrit se trouverait élaboré in situ, soigné aussi bien par la langue que par la calligraphie. Un territoire dans lequel les jardiniers de l’écrit, citoyens de Nègrepelisse, se retrouveraient pour partager leurs connaissances et expérimenter le quotidien.

L’exposition de Civic City revient sur les 4 phases des workshops menés avec les habitants de Nègrepelisse, de juin 2012 à septembre 2013, et propose d’imaginer la ville telle qu’elle pourrait être.



Le projet de Civic City s’inscrit dans le Programme Européen Leader Midi-Quercy qui soutient des initiatives d’innovations sociales et environnementales pour développer une attractivité durable du territoire.



Une "création-située" dans la ville de Nègrepelisse
Stéphanie Sagot, directrice artisitique

Le centre d’art et de design La cuisine cherche à accompagner la création contemporaine sur notre territoire en privilégiant une approche contextuelle, c’est-à-dire en appelant à des processus de coopération qui visent à refondre la place de l’art dans la société. Il s’agit ainsi d’expérimenter les effets de l’implication d’une création-située.
En opérant dans le registre de l’ordinaire, une large part de notre programmation vise à développer des projets artistiques au cœur du quotidien des habitants.
Ces pratiques « en situation », lorsqu’elles se développent au sein de l’espace public, interfèrent avec les politiques culturelles et les questionnent dans leurs dimensions organisationnelles, économiques et sociales, mais aussi dans leurs potentialités sensibles et artistiques. En ce sens, la situation territoriale devient à la fois l’enjeu, l’objectif et la substance même du projet du centre d’art.
L’invitation faite auprès de Ruedi Baur et de son institut de recherche Civic City vient accompagner cette réflexion. Depuis juin 2012, ces chercheurs et étudiants en design ont réalisé deux workshops et mettent en œuvre une recherche – création portant sur la sémiotique contemporaine de l’inscription publique ainsi que sur les questions identitaires relatives à une poétique de l’écrit à l’échelle de la ville de Nègrepelisse. Ce travail prend appui sur une approche civique consistant à aborder tout récepteur mais également tout émetteur comme un citoyen digne et responsable qui se trouve ainsi au centre de ces propositions : il ne s’agit pas seulement d’imaginer des solutions abouties mais de mettre en œuvre une culture durable et partagée de l’écrit où chacun peut prendre une part active. Le dispositif proposé et expérimenté depuis le mois de juin dernier invite ainsi au « jardinage de l’écrit ».
Une exposition ainsi que plusieurs prototypes installés dans la ville viennent aujourd’hui présenter cette démarche où le modeste et le sensible occupent une place centrale.




Informations pratiques :

Médiathèque / 200 rue de la piscine / Nègrepelisse (82800)
Exposition ouverte le mercredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h. Du jeudi au samedi de 14h à 18h. Fermé les jours fériés.
Entrée libre.