du 22 septembre au 10 novembre 2012

Exposition / Le temps du feu / documentation céline duval & invitées

Exposition / Le temps du feu / documentation céline duval & invitées

ALICE LAGUARDA ET MYRIAM BARCHECHAT


Cette année, la programmation de La cuisine, dans une approche privilégiant la dimension contextuelle, est traversée par différentes pratiques d’artistes et de designers qui interrogent notre mémoire et la possibilité de la cultiver.

Ce sujet concorde avec la construction du bâtiment de La cuisine qui va être prochainement entamée sur le site du château. Cet édifice qui, en quelque sorte, « re-sortira » de terre sous une nouvelle forme et une nouvelle fonction, fait le lien entre des siècles d’histoire et notre présent. Il matérialise des stratifications d’époques et de vies. Il place la question esthétique au centre de la cité et nous offre un cadre pour nous interroger sur la mémoire individuelle et collective.

Le plasticien Thomas Mailaender nous a ainsi proposé de nous questionner sur le caractère et l’abondance des clichés conservés sur Internet, le designer Alexandre Moronnoz, en collaboration avec l’archiviste Olga Ponchet, a développé des scénarios d’usage inspirés par la mémoire des berges de l’Aveyron. Actuellement, le designer Ruedi Baur développe une recherche avec ses étudiants de la HEAD de Genève portant sur les traces de l’écrit de la ville de Nègrepelisse.

documentation céline duval, dont le travail s’appuie sur une sélection de photographies privées qui constituent la matière première de ses œuvres, est aujourd’hui invitée en résidence afin de développer ses travaux sur notre territoire… « culinaire ».

Stéphanie Sagot, directrice artistique



Le projet sur la mémoire, initié par le centre d’art La cuisine, se poursuit à la rentrée avec l’exposition de documentation céline duval. Après sa résidence printanière et estivale, l’artiste propose de valoriser les liens intrinsèques entre la photographie et la nourriture à travers la lumière, le temps, les ingrédients et l’éveil des sens et des couleurs ravivées. documentation céline duval met en place des trophées culinaires, un buffet froid, des délices de l’écran, le tout au coin du feu où il s’agira de boire et de manger des gourmandises visuelles.

Natacha Détré, chercheuse en Arts et sciences de l’art, Laboratoire LLA-CREATIS, Université Toulouse Le Mirail.




artiste représentée par la galerie Semiose, Paris
www.semiose.fr

www.doc-cd.net
www.lesallumeuses.net

_
Interview de documentation céline duval, Natacha Détré et Karine Marchand, par Martine Calcinotto pour Radio d’Oc, 12 juillet 2012 :



_
Interview de documentation céline duval, Natacha Détré et Karine Marchand, par Philippe Pitet pour Radio FMR, 20 juillet 2012 :



_
Interview de Valentine Boé et Karine Marchand par Joan Pericas pour Radio CFM, 13 septembre 2012