Du 25 mars au 16 avril

Les passagères / « Marché noir » de Malte Martin et l’Iscid de Montauban

Les passagères / « Marché noir » de Malte Martin et l'Iscid de Montauban

Vernissage le samedi 25 mars 2017
(Voir la programmation)


L’Institut Supérieur Couleur Image Design de Montauban s’associe à La cuisine pour organiser Marché noir. Encadré par Malte Martin, cette exposition se développe autour de la thématique du livre de recette.
Les Passagères sont une série de petites expositions s’invitant de manière fugace et transitoire dans la programmation du centre d’art.


Atelier de recherche gourmand, Marché noir se veut un rendez-vous graphique insolite, dans le cadre de la 3e édition de Passage(s), biennale design, arts & transmission, organisée par l’Iscid de Montauban.

Malte Martin et les étudiants de Master  2 en Design graphique dressent la table d’un repas graphique. Ils présentent à la fois des travaux du célèbre graphiste et une mise en forme des travaux menés par les étudiants lors d’un workshop menés avec La cuisine, centre d’art et de design. Venez « goûter » ces 12 recettes graphiques qui vous feront découvrir une autre vision du noir.

Et dans une autre salle, découvrez une proposition design expérimentale et engagée, où le noir clandestin du rebut se fait noir révélateur de possibles. Ce projet de l’Iscid Montauban est encadré par Emilie Bonard et Elodie Bécheras.


Passage(s), Biennale de Design, Arts et Transmission
3e édition : Design noir


Née il y a quatre ans en BLANC, poursuivie il y a deux ans en ROUGE, la semaine artistique de l’Institut Supérieur Couleur Image Design (ISCID) de l’Université Toulouse - Jean Jaurès (UT2J), Campus de Montauban, explore et montre tous les chemins empruntés par la couleur dans la pratique du DESIGN au sens large  : créations artistiques, découvertes technologiques, innovations culinaires, naissances de savoir-faire.
En savoir plus sur la Biennale Passage(s)


Malte Martin

Installé en France après des études de graphisme à Stuttgart (RFA) et une année aux Beaux-Arts à Paris, Malte Martin rejoint alors l’équipe d’Alex Jordan dans le collectif graphique parisien Grapus. Il crée ensuite en 1989 son propre atelier, ainsi qu’Agrafmobile, un «  laboratoire  » où il explore de nouvelles pratiques visuelles dans l’espace public.